Sur le 3e problème de Hilbert

Clément Hyvrier
Cégep de Saint-Laurent
Département de mathématiques

Il est connu que deux polygones de même aire sont congruents à coups de ciseaux près: c'est ce que l'on utilise en particulier pour montrer que l'aire d'un parallélogramme est donnée par la base fois la hauteur. Qu'en est-il en dimension 3: deux polyèdres ayant le même volume sont-ils forcément congruents ? C'est le 3ème problème de Hilbert énoncé en 1900. Ce problème fut résolu par son étudiant Max Dehn dont nous présenterons la solution ici.

local 9.87
13h30