Du secondaire au cours de calcul différentiel : continuités et discontinuités

Membres du projet Arim



Il n'est pas rare qu'un cours de Calcul différentiel débute par des rappels de ce qui a été fait au secondaire. Toutefois, lors de ces rappels, nous appuyons-nous sur ce que les étudiants savent réellement ? Voilà une des questions qui a animé un groupe d’arrimage interordres en mathématiques (projet ARIM) composé d’enseignant.es de la fin du secondaire et du collégial. Dans le cadre de cet atelier, nous souhaitons explorer différentes façons d’organiser « un rappel » dans le cours Calcul différentiel. Nous profiterons aussi de cet atelier pour partager plus largement le fruit des réflexions que nous avons eues au sein du groupe depuis deux ans.

local 4.01
9h30